Les défaillances de la CDP invalident la transparence de l’élection présidentielle du 24 Février 2019. La démocratie en danger.

L’élection présidentielle au Sénégal s’est déroulée dans des conditions telles que l’issue du scrutin pouvait être présagé tellement des principes essentiels d’une élection libre et transparente tels que le secret du vote et la liberté du vote n’ont pas été à la base de l’expression citoyenne du 24 Février 2019 pour beaucoup d’électeurs.

ELECTION PRESIDENTIELLE DU 24 FEVRIER 2019: Le Big Data, l’arme secrète de Benno Bokk Yakaar sauva le Sénégal d’une coupure d’internet

Nous avions exprimés nos vives préoccupations sur une éventuelle censure de l’internet lors de l’élection présidentielle du 24 février 2019. Aussi, avions nous travaillé au renforcement de la vigilance citoyenne et donné des conseils pour faire face à une telle situation. Et, les démentis du gouvernement à deux jours de l’élection n’ont fait qu’augmenter nos soucis sur cette question.

Pages