Promotion des droits en ligne au Sénégal avec la Déclaration africaine des droits et libertés sur Internet

Au Sénégal, les organisations de la société civile sont peu engagées dans la promotion et la protection des droits et libertés de l'homme sur Internet, en particulier les organisations de défense des droits de l'homme.

Cette situation a pour conséquence une méconnaissance de l’importance de la promotion et de la protection des droits et libertés sur Internet à savoir les droits numériques.

Ainsi, malgré les menaces sur les droits numériques telles que un accès ouvert à un Internet, le droit à la vie privée, à la protection des données personnelles, à l'information et les violations des libertés d'expression, les organisations de défense des droits humains ne passent pas à l'action.

En effet, avec le code pénal révisé, le code de procédure pénal révisé de 2016, le code de la presse de 2017 et le code des communications électroniques le gouvernement a mis en place un cadre légal qui contient des dispositions qui peuvent être utilisées pour porter atteinte aux droits numériques.

En outre, des projets numériques du gouvernement suscitent de nombreuses préoccupations concernant le respect de la vie privée, la protection des données personnelles et la surveillance de masse:

  • Système national d'identification numérique;
  • Permis de conduire biométrique;
  • Le projet Safe City avec des caméras de surveillance intelligentes est en cours de mise en œuvre.

Ces projets sont conçus, mis en œuvre et gérés par des entreprises étrangères privées. De gigantesques bases de données sont constituées à l'insu des citoyens qui, en général, ne sont pas informés de l’utilisation des données et des risques d'exploitation.

Désormais, une protection renforcée des données et de la vie privée est indispensable au Sénégal.

Face à tous ces problèmes et défis liés aux droits numériques, il y a une société civile faible et un citoyen sans pouvoir pour faire face aux menaces et aux violations des droits et libertés d'Internet dans le pays.

Aussi pour protéger et promouvoir les droits numériques, nous devons absolument construire au Sénégal une coalition avec les organisations des droits de l'homme, les militants des droits numériques, les médias locaux et d'autres organisations de la société civile qui peuvent répondre à ces menaces.

Ainsi, pour renforcer les capacités des organisations de la société civile et des citoyens à défendre les droits numériques, ASUTIC met en œuvre le projet de promotion des droits en ligne au Sénégal avec la Déclaration africaine des droits et libertés sur Internet.

Ajouter un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
2 + 4 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.