Communiqué

Le numérique pour refonder la pseudo-démocratie sénégalaise

A douze mois de l’élection présidentielle force est de constater que notre système démocratique est à refonder. En effet, une véritable crise de confiance s’est installée depuis plusieurs années entre les sénégalais et leurs dirigeants politiques.

Projet de loi portant Code des Communications Electroniques: Lettre ouverte au Président Macky Sall

Son Excellence, ​ Monsieur Macky­ Sall, Président de la République du Sénégal,

Nous tenons à vous remercier pour votre soutien continu aux politiques qui garantissent que l'Internet reste un espace pour tous et vos efforts pour combler le fossé numérique entre les sexes.­

C'est dans cet esprit que nous vous écrivons sur le projet de loi portant "Code des Communications Electroniques" actuellement en élaboration. Nous aimerions vous remercier pour​ ​le​ ​processus​ ​ouvert​ ​et​ ​inclusif​ ​que​ ​vous​ ​avez​ ​utilisé​ ​pour​ ​en​ ​discuter.

Note sur internet et les réseaux sociaux

Dans cette période de crise économique et sociale que vit le Sénégal, nous observons une recrudescence de la haine et de son expression, violences physiques et verbales. Une montée en puissance de la haine qui n’épargne personne et se reflète dans les activités quotidiennes des citoyens et ainsi sur Internet et ses réseaux sociaux qui deviennent de jour en jour nos outils d’expression.

Le Ministère des postes et télécommunications du Sénégal légalise la censure d'internet, nos libertés menacées

Le projet de code des communications électroniques révisé de mai 2017 du Ministère des Postes et Télécommunications du Sénégal, aux frais du contribuable sénégalais, se servant des citoyens comme alibi dans une pseudo-consultation, en plus de contenir beaucoup d’articles problématiques, imprécis, flous, et des manquements délibérés comporte des dispositions qui portent atteinte directement aux droits fondamentaux des sénégalais.

MISSION D’ACTUALISATION DU CODE DES TELECOMMUNICATIONS DE 2011

La décision d’actualiser le code des télécommunications de 2011 a été prise en 2015 par le ministère des postes et des télécommunications du Sénégal. Le premier acte fut posé en Janvier 2016, le consultant sélectionné en Juillet 2016, le lancement du projet en Février 2017, présentation de l’avant-projet de communications électroniques en Avril 2017 et le projet révisé, a été partagé en Mai 2017.

LIBERALISATION DU SECTEUR DES TELECOMMUNICATIONS: Le gouvernement du Sénégal principal obstacle

Le gouvernement poursuit la mise en œuvre de la libéralisation du secteur des télécommunications en lançant des appels publics à candidatures pour l’attribution de licences de fournisseurs d’accès internet (FAI) et d’opérateurs mobiles virtuels (MVNO).­L’ASUTIC contribue en publiant deux (2) études disponibles sur son site web sur les obstacles à la concurrence dans le marché.

Appel à contribution citoyenne

L’Association Sénégalaise des Utilisateurs des TIC (ASUTIC) a constaté que le code des télécommunications de 2011 n'a pas été élaboré dans une démarche participative et inclusive. De ce fait, il n'a jamais assuré une protection des utilisateurs des TIC par conséquent ASUTIC lance une consultation citoyenne dans le cadre du processus d'actualisation du code des télécoms de 2011 initié par le Ministère des Postes et des télécommunications du Sénégal.

Communiqué sur le "Free Roaming" de l'ARTP

Dans un document intitulé «­Lancement du free roaming en Afrique de l’ouest­», l’ARTP annonce le démarrage effectif du free roaming à partir du 31 Mars 2017 dans 5 pays d’Afrique de l’Ouest dont le Sénégal. Et selon l’ARTP, ce service permet la réception gratuite des appels dans un plafond de 300mns et des SMS.

Communiqué sur l'achat de Tigo Sénégal par le Groupe Wari

Dans un communiqué en anglais publié sur son site web, Millicom annonce qu’il a signé un accord pour la vente de sa filiale Tigo au Sénégal au Groupe Wari pour un montant de 129 millions de dollars (environ 80 milliards de FCFA). Beaucoup de questions se posent sur cette information qui annonce l’acquisition de Tigo Sénégal par le Groupe Wari.

Contribution sur la nouvelle strategie TIC du Gouvernement

Le 14 décembre 2016, le Président de la République du Sénégal a signé deux décrets­:

  • le décret n° 2016-1987 relatif aux modalités d’attribution de l’autorisation d’opérateur d’infrastructures­; et
  • le décret n° 2016-1988 relatif au partage d’infrastructures de télécommunication.

Pages